© En Blanc et Noir

Mairie de Lagrasse - Avenue des Condamines - 11220  Lagrasse

  • Facebook
  • YouTube

MARIANNE CROUX

soprano

Initiée à la musique dès l’age de 4 ans par le violon et le piano, la soprano franco-belge Marianne Croux se met a la pratique du chant à 14 ans.

C’est au conservatoire de Ciney qu’elle fait la connaissance de Françoise Viatour avant de rentrer dans sa classe à l’institut de Musique, d’enseignement et de pédagogie (IMEP de Namur).

A 18 ans, elle remporte le premier prix au concours Dexia Classics. Celui-ci lui offre sa première tournée belge, et l’honneur de chanter à la Monnaie de Bruxelles, avec l’orchestre de chambre de Wallonie.

En 2011, Marianne est admise dans la classe de Chantal Mathias au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris (CNSMDP). En 2015, elle profite d’un semestre d’échange avec la Manhattan School of Music de New-York, et étudie avec la mezzo-soprano Mignon Dunn. En juin 2016, Marianne est diplômée du Master en chant avec la mention : Très bien à l’unanimité avec les félicitations du jury.

En Janvier 2017, elle est à l'Opéra studio de Lyon. puis au cours de la saison 2017/2018 à l'Académie de l’Opéra national de Paris. En 2018 elle intègre l'Académie de l’Opéra national de Paris.

Elle est en Résidence au Young Artists program du Bolchoï de Moscou.

Marianne chante sous la direction de Vello Pähn, Hartmut Haenchen, Jean-Luc Tingaud, David Reiland, Raphaël Pichon, Emmanuelle Haïm, Cornelius Meister, Kayçal Karaoui, Jean-Philippe Sarcos, Jean Deroyer, Jean-François Verdier, et Alain Altinoglu.

Sa formation de chambriste la mène vers le répertoire de Lieder et de Mélodies dans lequel elle s’illustre en récital dans divers festivals (Belgique, France, Uruguay…)

Révélation lyrique de l’ADAMI en 2017, Marianne est lauréate en mai 2018 (6ème prix)  et prix du public Musiq’3 RTBF du prestigieux concours Reine Elisabeth.

En septembre 2018, elle est élevée au rang d’Officier du Mérite Wallon.

Parmi ses projets : 

Soprano solo dans « Les Noces » de Stravinski au Palais Garnier avec le ballet de l’Opéra de Paris. Elle fera également ses débuts sur la scène de l’Opéra Bastille dans le rôle de la bagnarde dans l’opéra « Lady Macbeth de Mzenk » de Chostakovitch. Micaëla dans « La tragédie de Carmen » à l’Opéra de Compiègne.

A l'opéra, elle interprétera Die Junge Frau dans « la Ronde » opéra de Philippe Boesmans à l'Amphithéâtre Bastille, Paris, Frasquita dans « Carmen » de Georges Bizet au Grange festival, UK, la 5ème servante dans « Elektra » de Richard Strauss à l'Opéra de Lyon, Calypso (création) dans « les constellations, une théorie » opéra composé par Joséphine Stephenson sur un livret d’Antoine Thiollier, Sophia dans « Iliade l’Amour » de Betsy Jolas, Louise de Vilmorin dans « La Carmélite » de Reynaldo Hahn, Constance dans « Dialogues des carmélites » de Francis Poulenc et également Gretel dans « Hansel et Gretel » opéra de Engelbert Humperdinck